Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises
0

Les Vosges à l’heure olympique

Les Jeux Olympiques de Paris 2024, ça commence dans 100 jours ! L’occasion de mettre en avant les hommes et les femmes du département des Vosges, qui à travers leur sport comme leur entreprise, contribuent à cet immense défi.
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mardi 16 avril 2024
bghy

 

Les entreprises vosgiennes qui ont contribué à la création des infrastructures : 

 

Parmi les entreprises vosgiennes ayant apporté leur pierre à l’édifice olympique, notons la contribution de FRAMATEC, située à Dinozé. Spécialiste des charpentes métalliques, l’entreprise a conçu et construit les structures des gradins pour le centre aquatique de Saint-Denis, récemment inauguré. Et plus précisément, après plus de 1500 heures de travail en bureau d’études, elle a créé une armature finale de 150 tonnes d’acier, afin de permettre à 5 000 spectateurs de profiter au mieux de l’évènement. Par ailleurs, une deuxième structure made in FRAMATEC, a été livrée pour soutenir le mur d’entrainement pour l’escalade.

 

Le groupe vosgien MORLOT spécialisé dans la construction et l’industrie de bois a également participé à plusieurs projets pour les Jeux olympiques. Tout d’abord, l’entreprise vosgienne a fabriqué la charpente, la couverture et le bardage pour le stade Yves-du-Manoir, futur théâtre des épreuves de hockey sur gazon. Le groupe MORLOT a également livré les fournitures pour les logements du village olympique et des éléments en bois des Vosges pour la piscine olympique. Autre réalisation : le bardage, la couverture et la charpente du centre nautique de Martigues. 


L’entreprise GAIFFE, basée à Champ-le-Duc, a pour sa part livré dès 2022, le bardage de la façade de la piscine olympique de Paris 2024. Avant d’être posé, ce bardage de 4 000 m² a été transformé au sein de l’entreprise vosgienne. C’est ensuite l’entreprise FIBEX à Chavelot, spécialisée dans le traitement et la finition des bois de construction, qui a fait les finitions. FIBEX s’est ainsi chargé des 3 000 m³ de bois qui composent le pourtour de l’édifice, y appliquant un traitement de préservation et une saturation avant de l’envoyer en région parisienne.

 

Enfin, les entreprise vosgiennes CIRTES, CHARPENTES HOUOT et WEISROCK VOSGES, avec notamment le CRITT Bois à l’ENSTIB Epinal et des partenaires matériaux (Hautes-Vosges Rénovation, CORPLEX) et stockage (VNF), participent avec l’Ecole nationale supérieur d’architecture de Nancy, à l’élaboration du pavillon en bois de la Fédération Française d’Aviron qui trônera, pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, à la Villette de juin à septembre.

 


 

Les sportives et sportifs vosgiens à suivre :

Clémence BERETTA (marche) :

Détentrice des records de France du 5 000 et du 10000m marche, l’athlète Navoiriaude s’est qualifiée avec brio en Chine début mars, pour disputer l’épreuve des 20 km marche des JO de Paris 2024, avec un chrono de 1h28’44 !


Pour découvrir le portrait de Clémence BERETTA,

réalisé par France Bleu Sud Lorraine :

PORTRAITClémence Beretta est bien partie pour se qualifier pour les JO de Paris

© Maxppp - Istvan Derencsenyi/EPA/MaxPPP

Antoine MARC (natation) :

Formé au CN Épinal avant de poursuivre sa progression en Alsace, au Mulhouse ON, le Vosgien Antoine Marc a disputé ses premiers Mondiaux séniors l’été dernier à Fukuoka au Japon. Demi-finaliste sur 200 m brasse, le jeune homme de 23 ans a les Jeux olympiques de Paris 2024 dans le viseur. Cela passera par des minimas à réaliser aux championnats de France de Chartres, en juin prochain. 


Pour découvrir le portait d’Antoine MARC,

à travers une interview réalisée par 100% Vosges :

PORTRAIT

Photo : Yannick Antoine pour Vosges Matin

Abel ABER (Paracanoé) :

le chemin de la qualification olympique est tout aussi sinueux pour le céiste spinalien. Qualifié pour les Mondiaux de Szeged en Hongrie, du 6 au 12 mai prochain, condition sine qua none pour espérer décrocher le précieux sésame des Jeux paralympiques, prévus du 28 Août au 8 septembre. Lors de ces Mondiaux, il n’y aura aucun calcul à faire : seul le meilleur Français sera retenu pour disputer les épreuves paralympiques. 

 

Pour découvrir le portrait d'Abel ABER, 

à travers un reportage de 100% Vosges : 

PORTRAIT

 

Championnat du monde paracanoë : le Spinalien Abel Aber vise avant tout "une qualification pour Paris 2024"

Photo : ©FFCK

Arbitres, juges et officiels vosgiens qui participent aux JO : 

Isabelle BURLETT (athlétisme) :

Arbitre depuis 2017, Isabelle Burlett sera officielle lors des Jeux olympiques, au Stade de France. Sans savoir encore sur quelles épreuves elle officiera – la Vosgienne est simplement assurée d’arbitrer des épreuves de lancer ou de saut. Pour l’arbitre licenciée à l’AVEC Mirecourt : « C’est une fierté et un honneur de servir l’athlétisme français au plus haut niveau. »

Eric JOLY (athlétisme) :

Également licencié à l’AVEC Mirecourt, Eric JOLY sera de l’aventure parisienne, où il arbitrera également les épreuves d’athlétisme, lui qui fait partie de la commission nationale des Masters d’athlétisme, qui organise chaque année les championnats de France en salle ou sur piste. Il a aussi été officiel sur quelques championnats d’Europe.

Martine LONGHI (Aviron) :

Membre du club d’aviron de Gérardmer, vit cette participation comme une forme de consécration, après plusieurs participations en tant qu’arbitre, à des compétitions internationales comme les championnats du monde, par exemple. Mais les Jeux Olympiques, qui plus est à domicile, rendent les choses forcément différentes.

Vittel accueille les équipes en préparation pour les Jeux : c’est l’effervescence à 100 jours de la cérémonie d'ouverture ! Si pas mal de choses sont encore « dans le tuyaux » et trop incertaines pour être évoquées, il est désormais officiel que le Centre de Préparation Omnisports (CPO) de Vittel va accueillir l’équipe de France féminine de boxe du 5 au 20 juillet prochains. D’autres équipes nationales de boxe sont également attendues. En natation, c’est l’équipe nationale de Singapour qui viendra répéter ses gammes à Vittel, à partir de la mi-juillet.

Toujours à Vittel mais du côté du centre équestre, c’est d’abord l’équipe de France de concours complet qui viendra profiter des infrastructures vosgiennes à partir du 6 juin, avant le concours organisé dans la ville thermale, qualificatif pour les Jeux olympiques, du 20 au 23 juin. C’est ensuite l’équipe des USA de concours complet, qui viendra s’entrainer pendant le mois de juillet.   

 

 

Du côté d’Epinal, des demandes de la Fédération Française de Canoë Kayak en vue de la préparation olympique, sont en cours de traitement auprès de la base Natur’o.

 

Avec l’aide de Vosges Matin, 100% Vosges, France Bleu Sud Lorraine et Vosges Télévision.